KISANGANI VIBRE AU RYTHME DE LA VISITE DE L’APOTRE PATRIARCHE LE DIMANCHE 22 JUILLET 2018

Anciennement appelée Stanleyville ou Stanleystad de 1883 à 1966, Kisangani est une des villes de l’Est de la République Démocratique du Congo. Elle est depuis 2006 le chef-lieu de la province de la Tshopo, avant district de l’ancienne province orientale. On y trouve une population d’environ 1 600 000 habitants, et est composée de six grandes communes et de plusieurs quartiers, répartis sur deux rives droite et gauche séparées par le fleuve Congo. Ici, la population vit essentiellement de l’agriculture, le commerce, le travail rémunéré et la pêche. Cependant la population est en grande partie agricultrice.

 

Une des particularités de la ville de Kisangani, sont les pêcheries Wagenia sur le fleuve congo, constituées de  grandes nasses coniques fixées  par des échafaudages dans les rapides du fleuve. Les poissons entrainés par le courant, s’engouffrent dans les filets de bois placés par les pécheurs.

 

Du point de vue spirituel, L’Eglise néo-apostolique a vu le jour en 1980, et compte plus de 5000 fidèles. Faisant partie du district apostolique de la province orientale dirigée par l’apôtre Simon Molanga, elle est rattachée à la région apostolique du Nord-Est.

C’est après son voyage effectué à Kindu du 20 au 21 juillet 2018, que l’Apôtre Patriarche Jean-Luc Schneider accompagné des apôtres de district Charles Ndandula et Tshitshi Tshisekedi, ainsi que l’Apôtre de District Adjoint Arnold Mhango, s’est rendu le dimanche 22 juillet 2018 à Kisangani.

Un grand nombre de frères et sœurs, environ 4200,  attendait l’Apôtre Patriarche sous les hangars et dans la chapelle centrale de Makiso, près du fleuve. C’est à 15h30 que le service divin a commencé, et l’Apôtre Patriarche va e développer une parole tirée de 1 Chronique 28 :10 « Considère maintenant que l’Eternel t’a choisi, afin que tu bâtisses une maison qui serve de sanctuaire. Fortifie-toi et agis. »

Voici un résumé succinct des pensées de l’Apôtre Patriarche : « comme Salomon, c’est Dieu qui nous a choisis. Il nous a choisis pour devenir ses enfants, recevoir la vie éternelle,  faire partie de ceux que les apôtres préparent pour le retour de Seigneur. Dieu nous a aussi choisis pour bâtir le temple de Dieu. Nous devons être ce temple, où doit habiter le Saint-Esprit, et ainsi travailler à notre propre salut. Ce temple est aussi l’image de l’Eglise de Christ, et Dieu nous a choisis pour l’édifier. »

Retraite d’un apôtre et ordination d’un autre

Au cours de ce service divin solennel, l’Apôtre Patriarche a procédé à la retraite de l’Apôtre Tshiamala Benjamin du District Apostolique de Bondoyi dans le Kasaï. Né le 23 février 1953, l’Apôtre Benjamin, a atteint le 23 février 2018 l’âge limite de départ à la retraite ministériel. Baptisé en janvier 1984, il a été scellé au mois de juin de la même année par l’Apôtre en retraite Remy Kasengu. C’est en 1997, le 21 septembre qu’il sera ordonné apôtre par l’Apôtre Patriarche Richard Fehr. Il exercera ce ministère pendant près de 21 ans.

C’est, l’évangéliste de district Roger Kabengele, 53 ans, qui a été ordonné dans le ministère d’apôtre pour reprendre le district apostolique de Mwene-Ditu.

© 2014 Copyright Delta Solutions

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
Nous écrire
Nous écrire
Nous écrire