L’Apôtre Patriarche Jean-Luc Schneider célèbre le service divin en faveur des défunts au Burundi

 

 

Pour la première fois, depuis la création des premières communautés néo-apostoliques en 1990, année où l'œuvre est entrée dans le pays, la République du Burundi, a connu la première visite d'un apôtre patriarche. Du 01 au 03 mars 2019, le primat de l'Église, l'Apôtre Patriarche Jean-Luc Schneider, a visité le Burundi, accompagné de l'Apôtre de district adjoint Patrick Mkhwanazi. Etaient aussi invités lors de cette visite les trois apôtres responsables, les six apôtres du Nord-Est et les ministres de district de tout le Burundi.

 

Arrivé le 01 mars 2019 dans la capitale, Bujumbura, il a été accueilli par l'Apôtre de District Tshitshi Tshisekedi ; et le samedi 02 mars 2019, un accueil spécial à son endroit a été organisé par un petit chœur au club du Lac.

Au sommet de cette visite au Burundi, le service divin en faveur des défunts, célébré pour la première fois au sein de l'Église territoriale de la RDC Sud-Est par un Apôtre Patriarche.

C’est le dimanche  03 mars 2019, que les fidèles du Burundi, ont été privilégiés par la célébration de ce service divin si particulier, dans leur chapelle de Bujumbura Centrale, où près de 1500 fidèles venus de tout le pays ont pris part.

Le texte biblique en Psaumes 145, du verset 18 à 19, a été la parole de base : « L'Éternel est près de tous ceux qui l'invoquent, De tous ceux qui l'invoquent avec sincérité; Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, Il entend leur cri et il les sauve. »

 

Lors de sa prédication, l’apôtre patriarche a rappelé ces quelques pensées, qui concernent les vivants, mais aussi les morts :


Dieu veut nous conduire dans son royaume, il le donnera à ceux qui :

  • le lui demandent, et qui font sa volonté ;

  • aspirent à sa grâce ;

  • veulent vaincre le mal à travers la parole et la sainte-cène ;

  • veulent devenir de plus en plus semblables à Jésus.

 

Pour vivre la communion avec Dieu, sa présence parmi nous, il faudrait s’adresser à lui avec crainte en :

  • étant reconnaissant pour ses bienfaits ;

  • lui restant fidèles sans recourir au péché ;

  • étant humbles ;

  • acceptant de ne pas comprendre Dieu, mais de lui faire confiance en donnant la priorité au salut ;

  • implorant sa grâce.

 

Au cours du service divin, l’Apôtre Patriarche a dispensé les sacrements aux défunts. Ont été appelés en lieu et place des défunts, l'apôtre Makutano du district apostolique du Masisi, et l'Ancien de District Melchiade du district d'ancien de Cibitoke.

A la fin du service divin, l'Apôtre Patriarche a remercié les frères et sœurs pour ces beaux moments passés ensemble, et a promis de revenir dans l’avenir. Ces derniers, dans une joie immense, ont chantés des chants joyeux pendant que le premier serviteur de l'Église était en train de faire le tour des hangars.

Faisant partie de l'Église territoriale de la RD Congo Sud-Est, le Burundi est un pays situé en Afrique de l’Est, appartenant à la région des grands lacs, encerclé par trois pays dont la République démocratique du Congo à l’ouest, le Ruanda au nord et la Tanzanie du côté Est et Sud. Il comprend deux langues officielles, dont le Kirundi, et le français. Une des particularités dans la culture du pays est le tambour. C’est un instrument musical spécial, et même royal, réservé aux évènements spéciaux.

 

Sur le plan organisationnel de la foi néo-apostolique, le Burundi dépend de l’Apôtre de District Tshitshi Tshisekedi. Il est dirigé par un apôtre, Lambert Ntahimpera, qui gère 224 frères du ministère dont 2 anciens de districts, 6 évangélistes de district, 2 bergers, 3 évangélistes, 101 prêtres,  et 110 diacres. On compte au total près de 2000 fidèles dans tout le pays.

© 2014 Copyright Delta Solutions

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
Nous écrire
Nous écrire
Nous écrire

Service divin en faveur des défunts le dimanche 03 mars 2019