Tous debout pour le progrès de l’Eglise dans le Grand Kasaï

Tel est le mot d’ordre donné aux serviteurs, ministres ordonnés et fidèles du Grand Kasaï par l’apôtre de district lors de ses dernières visites dans cette partie de l’Eglise territoriale depuis août 2017. Donnant ainsi suite au message laissé par l’apôtre patriarche lors de sa dernière visite à Lubumbashi en Philippiens 1 :12 : « Je veux que vous sachiez, frères, que ce qui m’est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l’Evangile», l’apôtre de district a placé le Grand Kasaï comme un impératif pastoral dans son agenda, pour accompagner l’œuvre des ministres ordonnés sur place durant deux mois. C’est ainsi que les mois d’août et de septembre, ont été placés sous le signe de la pastorale spéciale Grand Kasaï. Les 28 apôtres et 6 évêques que compte le Grand Kasaï, ont parcouru en deux mois 45 000 km, scellé 3724 membres, célébré 408 services divins ; 237 réunions ont été tenues, 12 services divin de la jeunesse et 12 pour enfants.

Au mois d’août, le travail de l’apôtre de district a commencé dans la racine de la misère Kasaïenne, d’où est partie l’insécurité qui a déstabilisé le Grand Kasaï, à savoir « Tshimbulu ». Accompagné de l’apôtre responsable Katalayi Antoine, l’apôtre Gaston Ndaye, le district apostolique de Tshimbulu a réussi à réunir 1432 fidèles dans la Chapelle centrale de Tshimbulu. La consolation des fidèles était au centre de la prédication du jour, et la reconstruction de l’Eglise fut le devoir à accomplir par chaque chrétien dudit district apostolique.

A Kamonia, le district apostolique le plus affecté, l’apôtre de district a ramené sur terrain l’apôtre Beya Martin au travail, qui était contraint de s’exiler en Angola pendant près de deux mois par la force des choses. C’était une joie immense pour le petit troupeau resté sur place. C’est dans la  communauté de Tshimenga dans l’un des quartiers populaires déserté par la population qu’a eu lieu le service divin.   249 fidèles ont réussi à répondre à l’appel de Dieu,  alors qu’ils étaient  2.679 au mois de février de cette année lors de la visite de l’apôtre de district.

La réunion des frères du ministère à Tshikapa concernait les ministres ordonnés de deux districts apostoliques : Tshikapa et Kasaï, et ceux qui ont fui le district apostolique de Kamonia. L’appel a été lancé pour qu’ils rentrent dans leur district d’origine, et redonnent vie aux communautés en dispersion.

A Kamako, cité frontalière avec l’Angola, le service divin avait réuni 1380 frères et sœurs, qui ont été sensibilisés pour accueillir chaleureusement tous ceux qui rentreront de l’Angola, et aussi, dans la mesure du possible de leur faciliter l’intégration dans leur communauté d’origine.

Depuis l’existence de l’Eglise néo- apostolique en République Démocratique du Congo, c’est pour la première fois que les fidèles du Kasaï-Occidental, et ceux du Kasaï-Oriental, se sont réunis ensemble autour du lac Munkamba pour assister à un même service divin. Une chorale unique réunissant les chanteurs des deux régions apostoliques avait chaleureusement presté ; l’organisation matérielle et spirituelle du service avait été faite sous la direction du doyen des apôtres responsables à savoir Joseph Kalambayi, soutenu par les ministres des deux régions. Profitant de la présence des deux apôtres responsables, deux apôtres de ces deux districts voisins et de lui-même, l’apôtre de district a annoncé à l’assemblée : « nous servirons nous-mêmes la sainte-cène à l’occasion de ce jour historique au sein de notre église territoriale ». Ainsi 1824 fidèles et ministres recevront la sainte-cène des mains des apôtres de Jésus. A la fin du service divin, l’apôtre de district a profité de l’occasion pour visiter le site susceptible de recevoir la jeunesse du Grand Kasaï autour de l’apôtre patriarche pour un service divin.

Le pèlerin du Grand Kasaï a continué sa route vers Dekese, qui a vu pour la dernière fois un apôtre de district, il y a de cela 22 ans. Un service fut tenu dans la chapelle de Dekese Centrale, en présence de 2142 fidèles, qui ont parcouru près de 210 km à pied pour assister au service divin.

 

A Mueka, c’était l’occasion pour l’apôtre de district de visiter le peuple de Dieu sous la direction du nouvel apôtre  Bapanda ordonné au mois de juillet 2017 à Lubumbashi. Une réunion des frères du ministère était inscrite dans son agenda, réunissant  254 ministres ordonnés. Le thème du jour fut la préparation du service divin des actions de grâces.

A Kakenge, la première chapelle centrale du district apostolique fut dédicacée. Une première pour ce champ apostolique, dans laquelle 450 frères et sœurs prendront désormais place pour louer Dieu.

A Demba, l’apôtre Mulumba ordonné en juillet dernier est déjà opérationnel. Un service divin a eu lieu à Demba Centrale, rassemblant près de 2015 fidèles venus parfois de loin et à pied. C’est sous une pluie battante que l’apôtre de district prendra congé des fidèles pour continuer la route vers Tshibambula.

Bena-Mbala, était le site choisi par l’apôtre Kanundowa pour réunir 1620 fidèles du district apostolique de Tshibambula.

Dans la capitale de la région apostolique du Centre-Ouest, à Kananga fut dédicacée une nouvelle chapelle à Kapanda, dans laquelle deux évangélistes de district furent admis à la retraite.

Le couronnement de la visite de l’apôtre de district épisode 1, dans l’espace Grand Kasaï, fut la célébration du service divin des actions de grâces à Kananga, dans le cercle de la jeunesse réunie dans la chapelle centrale.  L’apôtre de district a déclaré aux 3.000 jeunes présents au service divin : « je considère que nous avons tout intérêt à être plus reconnaissants à Dieu que les autres en ce jour où nous avons l’occasion de dire merci à Dieu dans cette ville de Kananga, théâtre des évènements malheureux, qui ont plongé la population dans une profonde détresse ».

La visite des fidèles en Angola dans les camps des réfugiés, a été reportée suite à l’organisation des élections présidentielles dans le pays, ainsi que la mise en place des nouveaux sites des réfugiés par les autorités angolaises.

© 2014 Copyright Delta Solutions

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
Nous écrire
Nous écrire
Nous écrire

DANS LA CHAPELLE DE TSHIMENGA