L'APOSTOLAT ME PARLE : Deuxième numéro
 

DEMEUREZ DANS MON AMOUR

Ap mike bonnnnnn.jpg

 

INTRODUCTION

 

Dieu est le Créateur de toutes choses, visibles et invisibles, il est amour, il est aussi la source de la vie. L’Homme, créé pourtant à l’image de Dieu, s’est enfoncé dans la fosse du péché oubliant le bonheur inestimable et incommensurable lui promis par Dieu, simplement à cause de sa désobéissance à la parole de celui qui l’avait créé. Malgré son péché, Dieu a promis à l’Homme le sauveur.

L’apôtre Jean écrit à ce sujet : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16). Par amour pour son Père et par amour pour l’humanité déchue, Jésus-Christ s’est fait homme et a consenti le sacrifice de sa vie. S’adressant à ses disciples Jésus leur dit : « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés, demeurez dans mon amour ».

 

L’AMOUR DE DIEU NOUS INCITE A NOUS AIMER, A L’AIMER

Le sacrifice de Jésus est une preuve éloquente et éclatante de l’amour de Dieu pour l’humanité et de l’amour de Jésus-Christ pour son Père. A nous de nous montrer dignes de l’amour qu’il nous porte en l’aimant en retour. Prenons à cœur l’exhortation du Seigneur qui nous dit : « …Demeurez dans mon amour » (Jean 15 : 9b). « …Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu, demeure en lui. » (1 Jean 4 : 16b). Frères et sœurs, l’unité dans la diversité doit nous caractériser et l’amour doit rester, à jamais, notre emblème. Demeurons dans la communion fraternelle autour de l’autel où l’Esprit de Dieu agit, demeurons dans la communion eucharistique en recevant régulièrement le corps et le sang de Jésus, demeurons dans la communion de l’amour mutuel en nous aimant les uns les autres comme le Seigneur nous a aimés. Voici ce que dit l’apôtre Jean au chapitre 4 et verset 19 de sa première lettre : « Pour nous, nous l’aimons parce qu’il nous a aimés le premier », et l’apôtre de donner, en suite, cette précision de taille : « Si quelqu’un dit : j’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas » (1 Jean 4 :19-20). Dans l’évangile selon Jean, il est dit par le Seigneur, « C’est ici mon commandement, aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » (Jean 15 : 12).

AMOUR : UNE VALEUR A MULTIPLES VERTUS.

L’amour produit plusieurs vertus dont nous pourrons citer deux :

- La non irritabilité : Ne pouvons-nous pas sonder et comprendre cette dimension merveilleuse et grandiose évoquée par l’apôtre Paul à propos de l’amour ? Il dit en substance que l’amour ne s’irrite point. Le manque d’amour conduit une personne à l’exaspération et à l’irritation, et par conséquent, celui qui s’irrite se ferme à l’action de la parole de Dieu et à l’activité du Saint-Esprit en lui et autour de lui. Il cesse de prier et de consentir des sacrifices. Si nous demeurons dans l’amour véritable, nous ne pourrons pas connaitre cette chute fatale et désagréable.

- La charité : Citée par l’apôtre Paul en ces termes : « …Elle ne soupçonne point le mal » (1 Corinthiens 13 :5, extrait), la charité est capable de pardonner, elle est disposée à la réconciliation. Si nous aménageons de l’espace en nous au Saint-Esprit, nous demeurerons dans cet amour et nous parviendrons alors à l’acquisition des vertus exigées par le Seigneur Jésus-Christ aux citoyens du nouveau ciel et de la nouvelle terre.

L’hymne de l’amour doit faire partie de notre vie au quotidien afin de ressembler à Christ, notre grand modèle en matière d’amour (1 Corinthiens 13 :1-8). Progressons jour après jour à l’amélioration de nos rapports fraternels, aimons Dieu et son œuvre par-dessus tout, car l’apôtre Jean atteste dans sa première lettre ce qui suit : « Personne n’a jamais vu Dieu, si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous » (1 Jean 4 : 12).

Bien-aimés, demeurons dans l’amour de Dieu.